Tataouine, le massacre du marabout

Publié le par Leïla

IMGP0141.JPG

 

Il s'appelait Ali Abou el Hannah et protégeait les fiancés. Il habitait sur un plateau du Dahar, un joli mausolée blanc ouvert à tous les vents. Un lieu magique qui réunissait la ferveur des couples et attirait par son insolite et solitaire beauté. A l'intérieur de son tombeau, des hiéroglyphes artistiques racontent une histoire mystérieuse, indéchiffrable au commun des mortels, de fragiles panneaux de bois verts rongés par les termites abritaient une tombe de pierre...Jusqu'au jour où des profanateurs se sont imaginés que Ali Abou el Hannah abritait peut-être autre chose qu'une gloire posthume...Et voici que maintenant un grand trou dévoilant de pauvres ossements s'ouvre au beau milieu du mausolée et de la tombe en miettes. La désolation est poignante dans ce lieu de culte voué à l'amour. Ali le bienheureux est mort une deuxième fois et les femmes en pleurs ne pourront plus venir prier au 7e jour de leurs noces, pour la protection et la solidité de leur couple.

Il s'appelait marabout Ali Abou el Hannah, et le sanctuaire de l'amour a été profané...ce jour là un volcan en Islande s'est mis à cracher de la cendre...bien sûr cela n'a aucun lien et je suis d'accord avec vous. Mais si en moi la révolte gronde pourquoi la terre elle-même ne serait pas fâchée ?

 

Suite - deux ans plus tard

 

Je suis revenue rendre visite à Ali Abou el Hannah. Il ne restait qu'un seul os au fond du trou dévasté. Ses reliques ont-elles été revendues ? Eparpillées ? Je ne sais...

Mais il y avait un visiteur presque invisible sur la porte du marabout. Seul un oeil avisé pouvait le remarquer. Il se sentait tellement transparent dans sa fonction mimétique poussée au paroxysme de se fondre dans les rainures du bois...qu'il s'est laissé caresser d'un doigt léger. Sa peau était douce malgré les apparences. Le petit reptile familier, le gecko, l'esprit du lieu est resté immobile, et j'ai pu le photographier. Il me plait d'y voir l'esprit d'Ali Abou el Hannah qui continue d'habiter son mausolée.

 

DSC02516.JPG

Publié dans habitat troglodyte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article