Le trésor des marabouts

Publié le par Leïla

 

DSC01979-copie-1.JPGTrésor...un mot qui fait rêver, fantasmer, délirer. Un mot qui nous suspend, en état d'adrénaline, la bouche ouverte et les oreilles à l'écoute...un mot qui conduit les plus fous jusqu'au bout de la vie dans l'aventure la plus périlleuse....un mot qui conduit parfois aussi au meurtre et à la destruction...

Le trésor des marabouts. D'abord que sont les marabouts ? Non ce ne sont pas les mares à bouts de ficelles recouverts de gris gris malicieux qui vous promettent monts et merveille. Non ceux que je connais ce sont des tombeaux d'hommes saints que la ferveur populaire a nommé marabout et auxquels on a donné un joli mausolée comme sépulture. Ces tombeaux parsèment la route des soufis, ces hommes de Dieu, sages et fervents qui cherchaient la présence divine en eux par le chant et la danse, par l'extase. Des hommes et des femmes aussi qui ont voué leur vie pour aider leur prochain, alléger leur fardeau, apporter leur aide. Leurs dons de guérisons et leurs pouvoirs continuent d'agir après leur mort et on les consulte toujours...

DSC02716.JPG

Mais aujourd'hui, la chasse au trésor a commencé à dépouiller jusqu'à leurs os, les grands sages du passé. Les profanateurs s'en prennent au tombeau de bois ou de pierre, creusent jusqu'à l'enfer, au mépris de la ferveur populaire, détruisent la spiritualité d'un lieu, saccagent la beauté d'un sanctuaire, infligent une deuxième mort à celui ou celle qui dormait là tout en veillant d'un oeil...

DSC01920.JPG

Pourquoi tant de mépris ? Les os envolés vers de redoutables repaires de sorciers, les supposées trouvailles négociées aux plus offrands, l'âme d'un mort qui survole la vallée, désabusé par notre monde en perdition.

Le trésor des marabouts fait de plus en plus d'adeptes, contagion irrépréssible...l'attrait de l'or ? Et si l'or n'était pas là où on le cherche...Ils ont marché à côté du trésor et ne l'ont pas reconnu, ils ont touché du doigt l'élixir de longue vie, la pierre philosophale...et se sont englués dans le labyrinthe obscur de la cupidité.

Les sidis se sont réveillés, ils planent sur la montagne, regardez le vol lent de leurs ailes qui caressent les nuages, ils cherchent pour s'endormir à nouveau, la crypte mystérieuse qui les mettra à l'abri des vivants.

C'est en ouvrant les yeux au moment où le soleil se couche que vous pourrez saisir entre vos mains la coulée d'or vermeille qu'ils ont posée sur l'horizon.

 

AID MABROUK A TOUS !

DSC01216.JPG

Publié dans Aventure Sahara

Commenter cet article

marie françoise 18/11/2010 17:23


Cette lumière en nous, on la garde c'est certain, mais on doit aussi la partager à ceux qui en n'ont plus.
le mot "saccager" m'insupporte également, c'est un pur manque de respect mais il existe, et ceux qui s'en servent sont des ignorants, des ignards qui ignorent ces existences magnifiques qui nous
parfument l'esprit de leur vécu.
les confréries féminines je leur dit chapeau bas, quelles merveilles ces femmes mais le silence est comme une balance, un côté bon , l'autre pas.
Respect, je t'embrasse grande soeur

marie françoise


marie françoise 17/11/2010 13:38


Et bien, oui, c'est du viol, pur et dur, un viol crapuleux et inconscient, mais on pourrait dire que dans l'éternel vit encore ces marabouts qui survolent d'esprit en esprit, qui nous font signe
parfois, pour nous faire prendre conscience qu'ils sont là, ils nous rassurent, quelque part. Une enveloppe charnelle n'est rien à côté de l'esprit, de l'âme en profondeur, mais intouchable, malgré
tout. on pille, on saccage, pour qui pourquoi, pour vendre, pour profaner, mais devenir plus fort que ça. Nos marabouts le voient mais ne disent rien car le ridicule de l'être humain ne les touche
pas. La merveille reste dans nos coeurs, l'éclat de ces personnages demeure dans la lumière des étoiles, ils sont là, indestructibles, mais il est vrai que ce n'est pas un beau spectacle que de les
déranger. Alors, ceux qui font ça, un jour s'apercevront du mal qu'ils font, et il sera certainement trop tard pour qu'ils en prennent conscience. Marie-Françoise


Leïla 18/11/2010 03:19



Merci petite soeur de ta fidélité à Nemchou ! Si un jour tu passes par la Tunisie du Sud, tu remarqueras ces mausolées magnifiques et émouvants qui parsèment les lieux sacrés d'autrefois. Il y a
également eu pas mal de confréries féminines qui travaillaient sur la spiritualité "hors dogme" et faisait un travail d'accès direct à leur divinité par le chant, la danse, la réflexion,
l'étude...Elles sont passées sous silence, et pourtant ces femmes soufies ont bien existé. Je n'aime pas qu'on saccage la lumière de ces êtres hors du commun qui nous éclairent encore
aujourd'hui...Le monde est sombre, Marie-Françoise, gardons toujours une petite flamme allumée en nous pour nous guider dans l'obscurité. Bises . Leïla



danae 17/11/2010 11:02


Les marabouts méritent le respect et malheureusement il y a toujours de pauvres humains qui veulent détruire leur image et même leurs tombeaux par cupidité. Merci Nemchou pour ce bel article.
J'admire au loin avec toi ces paysages en pensant à ces hommes pleins de sagesse. Amitiés


Leïla 18/11/2010 03:14



Merci Danaë de ton message. Je pense effectivement que la cupidité à tous les niveaux est le grand mal de notre siècle...comment peut-on manquer à ce point de conscience de notre "éphémérité".
Mon ami tunisien me dit souvent : "nous partons avec un drap, c'est tout ce que nous emportons avec nous...alors à quoi bon chercher le profit ?". Dans le cas des marabouts, c'est aussi un grand
pan de spiritualité qui s'effondre. Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg, et j'ai peur pour notre monde de demain. Amicalement. Leïla