Le printemps au désert

Publié le par Leïla

olivier-fleur-desert.jpg

 

Le printemps au désert a des odeurs de miel, message aux butineuses qui rôdent dans le coin, les fleurs éphémères s'offrent, l'espace de quelques matins, coeur odorant plein de nectar précieux...offrande qui cache la nécessité d'être visitée afin de se reproduire, plus loin, encore, mission remise aux bons soins des papillons et des abeilles, des mouches mellifères et des multiples insectes qui, miraculeusement, se retrouvent comme à une rave-party silencieuse, à faire la fête ensemble sur un bouquet gracieux.

Cadeau nécessaire de la nature...plus loin se parsèmeront les semences transportées par les pattes pollenisées des raveurs ailés en sillons invisibles dans l'espace. Le vent du désert se chargera du reste et déposera où bon lui semble la divine providence de la nature, en grand maître joueur de vie. Maintenant au creux d'une dune accueillante comme un ventre, les graines minuscules attendent la prochaine pluie.

 

 

Publié dans paysages et botanique

Commenter cet article

Elisabeth de Hautségur 22/03/2012 20:47

Merci Leïla,
pour cette douceur, pour cet art de rendre l'odeur, la vie des plantes souvent absentes et celle des insectes, sur fond d'engendrement grâce au transfert du pollen. Nous trouvons la sérénité dans
le désert. Mille baisers touarègues. Elisabeth.

Leïla 23/03/2012 09:53



Salut à toi Touarègue amie, cheminante inlassable des sables d'or...que le vent printanier caresse ton âme et porte tes rêves bien haut ! Bises.



danae 22/03/2012 18:31

Bonjour Nemchou, il faut quelques gouttes de pluie et alors le désert refleurira et ce sera un bonheur de s'y promener. J'engage ceux qui ne connaissent pas la beauté des dunes à venirle partager
un temps avec toi loin de notre monde devenu si fou !
Bises

Leïla 23/03/2012 09:50



Comme le sable est doux, comme la lumière apaise les coeurs bouillants ! Oui dans notre monde chauffé au rouge...besoin de cette paix, O combien ! Bises à toi Danaë